Rainbow2015

Du 10/06/2015 au 12/06/2015

Villa Villemanzy - 21 Montée Saint-Sébastien, Lyon


Accueil

Interaction fluides, roches ultramafiques et biosphere:
Le site hydrothermal Rainbow


Les interactions entre fluides, roches ultramafiques et les ecosystems de subsurface sont un des thèmes prioritaires identifiés pour la prochaine décénnie par le programme international de forage océanique (IODP) et par le Deep Carbon Observatory (DCO).

Le massif Rainbow, localisé à 36°14’N le long de la dorsale médio-Atlantique, est l’une des plus spectaculaire manifestation des interactions entre magmatisme, tectonique, hydrothermalisme et activité biologique en contexte océanique. Il abrite le site hydrothermal Rainbow, établi sur des roches de la croute océanique profonde (gabbros, peridotites) qui ont été exhumées le long d’une grande faille de détachement, actuellement inactive. Bien que de nombreux travaux aient été realisés ces dernières années sur ce site, notre comprehension du fonctionnement du system hydrothermal est encore limitée. Des observations et un échantillonnage de la subsurface sont désormais nécessaires et ne peuvent être realisés que par forage.

Afin de promouvoir et déveloper un éventuel projet de forage du massif Rainbow, nous proposons 3 jours de workshop MagellanPlus à Lyon, France. Les principaux objectifs de cette rencontre sont:

(1) Synthétiser les données existantes et nos connaissances sur les processus ayant lieu au niveau de sites hydrothermaux comme Rainbow, mais aussi d’autres sites de même substrat, haute ou basse temperature, comme Logachev, Ashadze, Semenov, ou Lost City.

(2) Identifier les principales questions scientifiques qui restent à élucider, comme par exemple la nature et la localisation de la source de chaleur en profondeur, la composition de la lithosphere impliquée dans les réactions hydrothermales, leur rôle sur la composition des fluides et la nature des chemins de circulation, la nature et l’origine des composés organiques observés aux évents, ou l’étendue en profondeur de la biosphère.

(3) Organiser un effort collectif pour les années à venir, intégrant potentiellement le programme de forage, afin d’améliorer notre comprehension de ce type de système au travers de l’étude du massif Rainbow. Ce dernier pourrait devenir un site de réference pour les systèmes haute temperature basés sur substrat majoritairement ultramafique.

(4) Discuter une stratégie de forage (localisation des puits, multiple vs simple forage profound…) ainsi que la pertinence d’un suivi temporel de différents parametres au niveau du/des puit, tout en prêtant une attention toute particulière aux impacts sur l’environnement et les écosystèmes.